Les groupes de travail de PIANC

La page ‘groupes de travail’ est en construction


Les commissions de PIANC ont pour objectif de promouvoir la diffusion des connaissances scientifiques de leur domaine.

La mise en place de groupe de travail permet de produire des recommandations dans des domaines techniques pointus, pour lesquels la littérature scientifique est inexistante, morcelée ou obsolète. Il permet d’établir un état de l’art des pratiques menées dans ce domaines.

La mise en place d’un groupe de travail fait l’objet de discussion au sein des commissions concernées, et se conclut par l’établissement d’un document appelé « Terms of reference », qui énonce le sujet sur lequel le groupe doit travailler,  le contexte scientifique, des généralités sur l’état de l’art et les objectifs à atteindre.

Ce document est envoyé aux sections locales qui relaie l’information auprès de ses adhérents individuels et collectifs.

Les adhérents font acte de candidature (lettre de motivation & CV), et le bureau de la section française propose au membre français de la commission un ou plusieurs candidats.
Le membre français relaie la demande à la commission.

La participation à un groupe de travail est une occasion rare de faire valoir les compétences de votre organisme, et de constituer un réseau professionnel international et d’être au meilleur niveau de l’état de l’art sur ces questions.

Selon les règles de PIANC, chaque section nationale peut désigner un expert et un jeune professionnel dans chacun de ces groupes de travail.

La participation à un groupe de travail demande un investissement important, généralement étalé sur 18 mois composé de réunions tous les 3 mois, avec un travail individuel pour la préparation de la réunion suivante.

Les réunions se font en anglais, et le rapport produit est en anglais. Il est demandé aux membres français des groupes de participer à la traduction en langue française si elle est décidée (vocabulaire, relecture).

Les participants prennent en charge les frais qui résultent de leur participation.

Le rôle de la section française est également de rechercher des experts reconnus dans le domaine concerné si aucun adhérent ne s’est manifesté.